Réussir sa présentation en anglais

Quand on travaille dans le monde des affaires, il faut être capable de faire une bonne présentation. Cette tâche relativement simple peut vite devenir un véritable enfer pour ceux qui ne sont pas à l’aise à l’oral ou devant un large public, tout particulièrement dans une langue étrangère. Pour vous aider à être à l’aise lors d’une présentation orale, voici quelques recommandations à garder en mémoire.

Connaître votre auditoire

La première étape est de connaître ceux à qui on est en train de parler. Essayez de trouver tous les renseignements possibles à propos de votre auditoire. Qui sont-ils ? Où travaillent-ils, pourquoi et comment ?  Connaissent-ils le sujet que vous allez leur présenter ? La langue dans laquelle vous allez vous exprimer est-elle leur langue maternelle ? Quand vous aurez trouvé le maximum de détails sur eux, vous pourrez mettre en place le meilleur plan pour réaliser votre présentation. Par exemple, si la langue utilisée pour votre présentation est effectivement leur langue maternelle, il faudra vous focaliser plus largement sur la grammaire et sur la prononciation de votre discours en vous entraînant devant un miroir pour être sûr d’être correctement compris. Vous devez toujours adapter votre présentation en fonction de votre auditoire.

Soyez organisé

Avant de transmettre des informations dans une langue étrangère, vous devez systématique faire un plan de vos idées. Prenez du papier et un crayon pour bien le visualiser et vous le suivrez lors de votre présentation. Assurez-vous que les informations que vous utilisez seront aussi fluides et continues quand vous parlerez.

Captez leur attention

Pour réussir un discours, il faut arriver à capter l’attention de votre public dès la première phrase. En effet, si vous n’arrivez pas à attirer leur attention au bout de 25 secondes, vous avez 75% de chance que votre discours entrera dans l’oreille de votre auditoire pour en sortir de l’autre. Il est primordial de les intéresser et ce, tout au long de votre présentation.

Pour parvenir à ce résultat, il ne faut pas commencer en disant « bonjour, je m’appelle monsieur X et je suis ici pour vous parler de… ». Tout ce que vous direz par la suite sera considéré comme ennuyeux et inintéressant. La méthode, qui marche à tous les coups, est de commencer en posant une question pour gagner l’attention de l’assemblée qui va automatiquement penser à la réponse. Cette première réflexion peut aider à stimuler l’intérêt sur votre sujet. Une autre manière de garder en éveil ceux qui sont en face de vous sera de les choquer. Pour cela, vous devez commencer par une phrase courte audacieuse et provocante. Par exemple, si vous êtes en train de faire une conférence sur la nécessité de votre entreprise à faire des dons de charité, donnez-leur le nombre de personnes qui meurent de faim chaque année. Ensuite, vous pouvez débuter votre discours. Ou encore en commençant par une citation pour stimuler l’activité de leur cerveau : Aristote disait que “la loi est une libre raison de la passion », vous obtiendrez plus facilement la fascination du public qui se demandera l’intérêt de cette phrase dans votre présentation et ce qu’elle pourra leur apporter dans les 45 prochaines minutes de leur vie. Après avoir effectué quelques recherches sur votre auditoire, vous pourrez décider quelle voie est la plus appropriée.

Parlez avec assurance

Pour attirer de manière efficace l’attention de vos auditeurs, vous devez les convaincre qu’ils connaissent le sujet sur lequel vous êtes en train de parler. Pour avoir une réelle crédibilité, il ne faudra pas uniquement fournir une bonne et utile information, des faits ou des chiffres, mais plutôt de les mettre en confiance. Il faudra prêter attention à votre comportement corporel : avoir le dos voûté, faire les cent pas, jouer avec ses doigts ou faire grincer ses ongles sont des petites mimiques à éviter. Votre auditoire remarquera tout de suite que vous n’êtes pas confiant. N’importe quelle autre gesticulation produira le même effet indésirable; les gens seront tout simplement persuadés que vous n’êtes pas crédible. Pour éviter cela, parlez avec un bon débit de parole (ni trop lent ni trop rapide), faites fréquemment des pauses de quelques secondes pour leur laisser le temps de vous écouter et de réfléchir à chacun de vos mots.
Rappelez-vous, vous êtes en train de parler devant un auditoire. Maintenez donc une élocution constante comme si vous preniez un café avec eux. Redressez-vous et ne mettez pas les mains dans les poches ! Buvez beaucoup d’eau avant de parler en public pour rester calme et éviter d’avoir la bouche sèche.

Servez-vous de vos mains et illustrez vos propos

Ne pas faire attention au langage de votre corps, en dit long sur votre crédibilité. Il sera votre allié, vous pourrez vous en servir comme d’un outil pendant votre présentation pour être plus convaincant. Utiliser donc naturellement vos mains pour illustrer des propos importants. De plus, la mémoire retient parfois plus facilement les illustrations, c’est pourquoi, il faudra enrichir votre présentation avec des graphiques et des diagrammes, si vous en avez la chance. Cela permettra à votre public de retenir plus facilement l’information qu’en voyant des mots. Ne préférez-vous pas voir dessiner trois éléphants que de lire le mot « trois éléphants » ?
Cela est très important surtout dans le cas où vous faites une présentation dans une langue qui n’est pas votre langue maternelle. Mais attention à ne pas non plus faire des gestes trop familiers lorsque vous parlez, c’est pourquoi les schémas seront d’une très grande aide.

Votre voix est votre principal atout

Utilisez des intonations dans vos phrases pour mettre correctement en avant les informations importantes. Quand la prononciation d’un mot vous stresse, faites une pause avant de le dire. Cette petite pause de 3-4 secondes permettra à votre public de s’arrêter pour être plus attentif et de vous attendre pour continuer. Ce type de communication peut, en plus, augmenter la stimulation de l’activité du cerveau plutôt qu’un discours monotone que vous avez probablement déjà entendu dans certaines présentations. Vous pouvez cependant prononcer une phrase plus lentement, plus fort ou encore plus clairement ; mot par mot. Cela peut apporter des détails sur votre sujet.

Soyez passionné

Rien ne sera plus convainquant que de faire passer un message en y mettant des émotions. Les humains sont naturellement programmés pour retentir davantage les informations qu’ils apprécient que celles où ils ne ressentent rien.
Si vous voyez quelqu’un sourire, vous avez le réflexe de lui sourire en retour. Le cerveau humain tend à imiter tout ce qu’il voit. Profitez alors de cet avantage biologique et utilisez-le lors de vos présentations. Essayer d’utiliser le bon type d’émotion au moment opportun. Cela vous permettra d’avoir de meilleur taux de mémorisation de l’information.

Conclure avec succès

A la fin d’une présentation, vous devez vous sentir aussi bien qu’après avoir terminé un livre. Quand une lecture nous a plu, qu’elle a été correctement écrite, elle sera promue à être agréable jusqu’à la dernière page et c’est ce qui doit se passer lors d’un discours.
L’auditoire devra savoir à la fin, le message que vous avez voulu leur faire passer et leur attitude ou réaction dépendra de votre thème. Une fois votre discours terminé, répétez ce que vous aviez dit au début pour être sûr que tout le monde ait bien compris et enregistré. Ainsi, vos auditeurs penseront à vos dernières paroles – choisissez donc votre phrase de clôture en conséquence. Le fonctionnement de l’être humain est en général de retenir le début et la fin d’une présentation. Si vous faites partie des présentateurs, pour avoir un résultat garanti, votre présentation devra avoir une introduction et une conclusion en béton!

Gardez quelques-unes de ces astuces en tête lorsque vous vous préparez, vous ne devriez pas avoir de problèmes de communication  pour vous adresser à un public ; même dans une langue étrangère.
Après avoir lu cet article et fait votre première présentation, ce sera à votre tour de nous dire comment vous avez réussi à rendre attentif votre auditoire.

Related posts:

Une personnalité, une ville – Quelle est la vôtre ?
Vers un monde plus vert
Telelangue remporte le prix 2011 du meilleur projet de formation innovant !
Telelangue et Berlitz s’associent pour répondre aux attentes d’un marché global
Le label européen des langues décerné à Telelangue
L’apprentissage de la langue grâce aux poupées
Les villes du monde où il fait bon travailler
Les 10 plus beaux hôtels du monde

Leave a Reply