La langue chinoise remplacera-t-elle la langue anglaise dans le futur?

La langue chinoise apparait comme la langue du moment, les cours de chinois se multiplient au sein des établissements d’éducation publics et privés, à tous les niveaux et pour tous les âges.

 

Les raisons de cet engouement sont multiples : la croissance économique extrêmement rapide de la république populaire de Chine a rendu ce pays incontournable dans les échanges commerciaux internationaux, jusque dans notre vie quotidienne : le label « made in China »  apparaît sur la plupart de nos vêtements, de nos ustensiles de cuisines, des objets de la vie de tous les jours, de nos produits alimentaires, etc..

Selon un article du Figaro paru le 25 Avril 2013: « Les entreprises françaises installées en Chine enregistrent un chiffre d’affaires en hausse de 25% », la Chine est un enjeu stratégique  pour les entreprises françaises, et leurs employés sont encouragés à apprendre le mandarin afin de faciliter les échanges entre nos deux pays.

 

Le Mandarin peut-il être considéré comme langue globale ?

 

Statistiquement, la langue chinoise est parlé par plus de personnes que l’anglais (environ 850 millions de personnes parlent le mandarin dans le monde), néanmoins la grande majorité des personnes parlant le chinois sont concentrés dans un seul pays, il est donc difficile de parler de langue globale, de ce point de vue.

 

Dans quelle mesure la langue chinoise se répand-t-elle dans notre pays ?

 

Environ 33 000 élèves étudient le chinois en France en 2013, soit une hausse de 13% par rapport à l’année dernière. Actuellement, la France compte à peu près 700 établissements (collèges, lycées, universités et grandes écoles confondus) proposant des cours de chinois.

 

Comment expliquer cette soudaine motivation pour la langue chinoise ?

 

Mis à part les facteurs économiques, la langue chinoise attire grâce à sa grande richesse culturelle et à son histoire. Pour nous autre français, la langue chinoise est une langue exotique, intéressante à apprendre car très différente de la nôtre. « Apprendre le chinois, une langue d’idéogrammes, permet de s’imprégner d’une logique de raisonnement différente, et de découvrir une vision holistique du monde. [] Parler la langue chinoise permet de comprendre une culture, dans laquelle l’attention envers les anciens et l’éducation des enfants occupent une place essentielle. »[1]

Qu’en est-il de l’anglais ?

 

Néanmoins, la langue de Shakespeare n’est pas en reste, si la langue anglaise était encore une option il y a quelques année, elle devient maintenant une obligation pour tout français désireux de réussir sur la scène internationale. Comme on le sait l’anglais est devenu une langue globale non pour ses propriétés linguistiques mais grâce à son histoire coloniale. La Chine quant à elle diffuse sa culture via un « soft power », cela peut prendre du temps, certes, mais la possibilité d’une langue chinoise globale est tout à fait envisageable.

 

En conclusion, la langue anglaise a encore de belles années devant elle. Malgré une progression fulgurante du mandarin, la langue de Shakespeare n’est pas menacée dans les années à venir. Cependant, il est difficile de prévoir si cette croissance du chinois continuera dans un futur plus éloigné. Il y a bien longtemps, le latin était une langue globale, et cette langue est maintenant éteinte, il est difficile d’affirmer qu’il ne puisse arriver la même chose à d’autre langues, y compris l’anglais. Mais si l’on regarde à la scène internationale actuellement, il est difficile de distinguer une langue en mesure de rivaliser avec l’anglais. Le mandarin pourrait, éventuellement, devenir un concurrent sérieux, mais pas avant au moins 25-30 ans…

 

Pourquoi le chinois est-il la nouvelle langue à apprendre?

Cette vidéo présente l’importance du chinois dans les années à venir :

YouTube Preview Image

[1] Propos recueillis dans le journal Libération auprès de François Lafargue, docteur en sciences politiques, professeur à l’IESG Management School et Lizhou-Lafargue, docteur en lettres, agrégée de chinois à Paris-VII.

Related posts:

Interview de Laurent Chevreux - DRH
Vers un monde plus vert
Marketing International : Pourquoi n’existe-t-il pas de solutions universelles ?
Pâques à travers le monde
L’apprentissage de la langue grâce aux poupées
Le CPF ouvre les portes aux formations à distance favorisant ainsi un apprentissage « juste-à-temps ...
Utilisez dès maintenant votre CPF en convertissant votre solde DIF
Telelangue étend son offre à des stages Business express et classes virtuelles

One Response to “La langue chinoise remplacera-t-elle la langue anglaise dans le futur?”

  1. […] voit depuis peu son statut de langue globale remis en cause par le chinois. L’article suivant analyse les points forts, mais aussi les  points faibles qui pourront faire du chinois la langue de […]

  2. Jean says:

    Le problème avec le chinois est son système d’écriture, ce qui semble beaucoup trop compliqué pour ceux qui sont habitués à l’alphabet latin. Pour cette raison, je ne pense pas qu’il va concurrencer l’anglais réellement.

Leave a Reply